( 29 juin, 2007 )

IIIe Feria Agropecuaria

¡Hola!
Après avoir travaillé comme une folle de lundi à jeudi matin, voilà que le courant électrique se coupe..plus porssible de bosser..Allons alors, à la feria agropecuaria..j y était dejà allée dimanche mais tous les stands etaient loint d’être terminé..Ici on s’en fait pas, si on dit une heure et qu on débarque une demi heure, voire une heure de retard, et bien pour les festival, c´est pareil. Ainsi, jeudi tout était enfin prêt..super, des stand de tous les projets, quelqu ils soient, qui se font à Huancavelica, des stands d artisananat, des stand de présentation des variétés de nourriture..incroyable..Dailleurs je me suis achetée une « charlina » qui se résume à une grande écharpe, sorte de chale, en laine d alpaga, car j avais perdu la mienne..hier il y avait des animations. Un concours de dressage de chevauxdemo.jpg
super impressionant. dailleurs j ai pu avant monter dessus.cheval.jpg
Ensuite course de motos cross
moto.jpg
et puis des concert de musique péruvienne: Le Huayno, ou l on a danser avec les autres ONG présentes, et les petites filles qui voulaient que je les prenne en photo et devenir mes copines.. fille.jpg
Le soir, rendez vous à 19h à la Esparta, le bar o´je dois donner une initiation salsa..bon résulta des courses, il a fallu que j attende mes amis, et un couple de péruviens s’est démotivé..résultat, on commence à 8h et j ai 4 élèves, dont 3 péruviens..aujourd hui 2 d entre eux savent se débrouiller et danse pas trop mal pour un début..les 2 autres, il y a du boulot;-) mais on recommencera, ils sont motivés..salsa.jpg
On finit la soirée en discothèque histoire de mettre en pratique..Minuit au lit, car il faut quand même que je bosse demain..koike?

( 27 juin, 2007 )

Des rencontres…

Hola!
Ici, c´est incroyable ce qu on peut faire comme rencontre. Dimanche d’autres péruviennes avec qui on a bien dansé, on va à la esparta (bar musical) et je demande si je peux faire une initiation salsa..Il me répond pas de souci, ok jeudi à 19h. trop fort. Lundi, on va pour manger, car tous les jours, le midi c est resto, à 5 soles le menu avec entrée, plat et boisson (parfois dessert), y a pas de quoi se priver. Pour info, il faut diviser à peu près par 3.5 pour avoir le prix en euros…
Juste avant, on voit un défilé de professeurs qui font grêves et qui manifestent.Et oui, ici aussi y a un problème d éducation..résultat : une vingtaine de manifestants.
p1010837.jpg¡
Là, on rencontre un géologue, ou plutôt un ingenieur électricien- géologue, qui a travaillé en 1982 en France et qui est à la recherche de minerais comme l argent, du plomb, du cuivre, de l or..Quand il s ennuit, il écrit des livres. Et hop, ils nous invite avec julien, à prendre le café à « la siete de la noche » (19h). Mardi, comme convenu, nous voila débarquer chez lui, surprise, il nous attendait dehors..Ainsi, le vieux bonhome nous invite chez lui et nous conte des histoires hallucinantes. Il possede, en comcétion 500Ha de sous sol, il y a découvert un mine possible à créer avec 10% d’argent, 8% de plomb, 5% de cuivre et un peu d or..bref, de quoi se faire une bonne petite retraite..Il doit aller à Lima pour pouvoir faire les papiers et déclarer sa découverte. Si tout va bien, (la c est moins cool) il la vendra aux américains pour pouvoir faire exploiter sa mine. Bref, un truc de fou!!!A la fin, on repars avec un de ses livres, dédicacé, sur l histoire coloniale de Huancavelica.
p1010838.jpg
Nous sortons manger à un resto soit disant chinois qu ils appellent la Chiffa. C est bon mais ca me détraque le bid à chaque fois: Le Monsieur « invite la plus jolie francaise qu il est rencontré ». MMm je vais rougir…Quel beau parleur ces latinos, quelque soit l âge.
Entre temps, le lundi soir on se ballade, graciela, julien et moi, sur le bord de la rivière, puis on fait un tour en Ville, et je propose d’aller voir un cours de Karaté..Super, on y va..Alors le niveau est pas terrible, la salle tout petite, mais ils ont la même mentalité: serieux, rigueur, concentration..et esprit de grande famille. Le prof est au bord du tatamis et commence à nous faire son speach que je connais déja. Il finit par me demander si j en fait. Bien sûr, je lui dis que oui et que je suis ceinture noire. Mais qu est ce que je n avais pas dit..Il me propose de venir faire un cours..ok..alors ¿Cuando? je lui répond que ca va dépendre de mon travaile mais que je reviendrais. Trop fort! me voila prof de salsa et de karaté..wouaou..C est comique ici..Le mardi midi, on rencontre Alicia, qui est une dame qui travaille pour des programmes sociaux du gouvernement, visant à donner 100 soles aux familles qui ont un enfant de moins de 8 ans pour qu il aille à l ecole: Une sorte d allocation familliale..Bref, et hop, nous voilà inivité à manger avec elle, pour ce soir, mercredi. Ca promet d’être interessant.
C’est un truc de fou..les gens sont super accueillants et sont curieux en même temps..C est sympatique..

( 25 juin, 2007 )

La fiesta péruvienne

¡hola!
bon je vais vous parler des fiestas ici..D abord quand je suis rentrée de Yauli mardi soir, impossible de ne pas sortir..délilé dan ma rue de voitures déguisées ( ca va rapeler des souvenirs à certains!) avec parades par université. Et oui le 19 juin, c était la fête du 17 ieme anniversaire des universités a Huancavelica..la place derrière où j habite était noire de jeunes étudiants, avec un concert de musique pour animé tout ca..là, je rencontre graciela, marisela, pool, étudiants à l université de l administration..on sympatise et on fini en boite: la Kimbara..sympa, mais le lendemain j ai du boulot, donc je rentre tôt..Ici ca boit pas mal..du Pisco caliente, c est un alcool avec du jus de ???mais servi chaud..la tradition veut que il y a la bouteille, un tout petit verre, et celui qui se sert passe la bouteille à une autre personne et boit..ensuite il lui passe le petit verre et ainsi de suite..la derniere goutte du verre est vidée à chaque fois par terre..voilà..ensuite, samedi, de mon retour épuisée de huando, on va pour fêter l anniversaire de Julien. Au programme, repas tranquille où je lui avais fait la surprise de lui faire un gâteau au chocolat, et puis rendez vous à la plaza de armas à 22h30 avec Pool et graciela..Et hop, allons danser, mais avant on passe a la esparta, le bar où il y a des concerts pour demander si je peux faire une initiation salsa..et c est ok, jeudi de 7h à 9h, je m improviserai en prof de salsa!!!!ET VAMOS à Kimbara..jusqu à 3h de matin..Dimanche commence la 3e feria agropecuaria, en gros leur salon de l agriculture et pour une semaine.Il y a des stand de tout présentant leurs produits, et des resto
p1010808.jpg
dans l après midi, des concert jusqu à la nuit soit 19h …
p1010823.jpg. il y avait des défilés où graciela était un de modèle pour montrer l artisanat.
dsc0090.jpg
Il ne faut pas oublier les enfants, alors ils ont mis une fête forraine riki, mais où tout le monde s y amuse..
p1010833.jpg
Bon ce n est pas de la rigolade, le Président du Perou devait venir..bon résultat du compte, je n ai pu voir que le premier ministre..et le président est resté à survoler la fête en helicoptère..De retour au centre ville ( si l on peut dire) et hop, en boite..ici c est la seule distraction..elles sont ouvertes dès qu il fait nuit, et la musique est très latinos.Super!!!!Comme quoi, après l effort…;-)

( 23 juin, 2007 )

Une semaine sur le terrain

hola!
Bon pour commencer, merci pour les personnes qui mettent des commentaire, ca me fait chaud au coeur..bon la semaine a comencé à Yauli, à une heure de Huancavelica. D abord, j ai interrogé les personnes participant a la filière céréales du producteur, au récolteur, au transformateur, au vendeur. Le paysan m a montré comment il utilisé la « chakitacla » qui est l outil pour quasiment tout faire.
dsc00111.jpg
Les entretiens ont duré de 9h jusqu à 16h non stop..j en pouvais plus..de retour à huancavelica, j étais morte..et mine de rien parler español, ca fatigue;-)
Mardi, meme chose mais à Vista alegre, dans la pampa de yauli, donc moyen de transport: la moto, sans casque bien sur car meme si c est obligatoire, ici personne le met..bon c est plus apreciable pour voirles paysages, par contre, je ne vous ai jamais parlé des chiens en liberté, qui vous saute dessu dès que vous êtes motorisé..moi qui en ai une peur bleu, je vous raconte pas l effet…bref, je suis allée chez les paysans voir la traite…c est super traditionelle..
dsc0030.jpg
rien avoir avec nos machines inhumaines..puis retour a l usine de fabrication de fromages (qui ont le gout de la mozzarela car ils ne l aiment pas comme nous, fort..et puis ils peuvent pas le conserver car ils ont pas de frigo..) , yaourts, du beurre et de la confiture de lait..puis retour sans pause encore à huancavelica pour 17h..mercredi Ça a été plus calme car je devais aller dans les « tiendas » pour interviewer les clients de ses produits qui m ont l air plutot satisfait..Jeudi, départ pour Huando, à 2h d ici. le matin ,Julien a réuni les campesinos volontaires pour leur passer un film « ceux d en haut » quiu est un film sur le TLC ( traité de lbre comerce avec les USA) et leurs techniques de pratiques agricoles trop ancienne..puis un débat a été orgneisé sur ce theme..Alors pour faire simple le TLC vise a faire des exportations, mais comment peuvent ils etre competitif avec des terres en pentes, a climat difficil, a surface limitée car un paysan possede en moyenne 0.50Ha de parcelles..c est impossible meme si les paysans essaie d y croire..en attendant les USA les exportent du lait a bas prix, puisqu ils en ont de trop, de meme que les cereales, et ainsi les prix chutent et les paysans deviennent encore plus pauvre..il y a vraiment un problème de politique..Le gouvernement ne les protège pas comme chez nous..on peut nous traiter de nationaliste mais en attendant notre agriculutre est à peu prés sain et sauve..Ici ils ne développent pas leur produits nationaux et cherchent absoluement à exporte pour soit disant avoir des capitaux..mais ils s appauvrissent..voila, ensuite l après midi, je suis aller visiter l usine de transformation du lait qui est à coté de chez un paysan..
dsc0025.jpg
très sympatique et j ai meme eu droit a deux petits fromages..
Retour le soir chez la señora Yola, qui m acceuille comme une reine..il y a dolly avec qui je passe tout mon temps..le vendredi, visite de l usine de céréales
Bon la journée est longue car le processus de transformation est long..faire la farine ca va vite, mais il font du « moron » un melange de plusieurs céréales cuites et la cuisson se fait au feu de bois par petite quantité..
dsc0062.jpg
bon le soir vient vite ici, à 19h il fait nuit et ici, quand y a pas la fiesta, y a rien..alors on discute et puis on se couche tôt..Haundo est vraiment un village pauvre: Chez la señora, qui n est pas la plus pauvre, il y a l electricité mais pas d eau..d ailleurs ils etaient entrain de l installer dans quelques maisons..et les routes étaient en chantier,,sauf la route goudronée (la seule d ailleurs!)Alors je vous laisse imaginer le confort pour aller au toilette..pas de douche possible..bref, c est rustique..mais sympatique tout de même..Samedi, jour de marché,,je vais pour interroger les clients..mais je les cherche encore..bredouille, je vais pour attendre le bus et je repards pour Huancavelica..fin de mon travail dans ces zones..Il me reste une zone mais c est pour plus tard..voilà..

( 18 juin, 2007 )

Quel dimanche!

hola
bon alors la journee commence par un bon jus special..trop bon..avec de la papaye, de l orange..bref que de bonnes choses..et là je sors et hop..que vois je: un club de karaté..Et oui meme ici, il y a de quoi faire..j irai faire un tour..bon ensuite direction le marché qui fait tout le tour de la ville. Et là, c est l exatasep1010757.jpg
p1010756.jpg
p1010755.jpg
voila pour vous donnez une idée..super beau et bon ..rien a voir avec nos supermarchés…ensuite, preparation d un pique -nique et direction Santa barbara, endroit où il y avait une mine de mercure..p1010769.jpg
Aujourd hui elle est fermée mais elle a laisser son histoire dans les mentalités.
bon enfin pour y arriver, j ai cru que j allais mourrir 20 fois..car il n y a pas tellement d oxygene à plus de 4000m et puis ca grimpe pendant 3h…bref, pause pique nique avec des chients errant qui voulaient partager..Alors vous imaginez, moi et ma phobie des chiens..heureusement Julien était là pour les faire partir…mais tout de meme, ca m a coupe l apetit..ensuite on redescent ( enfin!) et la trop génial..des lamas, des alpagas. et des chevaux aussi ( clin d oeil pour ma soeur!)p1010776.jpg p1010778.jpg..Superbe!
Pour finir, un village Saxamarca avec un pont colonial..mais l endroit magique. Ils y élèvent des truites..il faudra que j y revienne..p10107881.jpg
Voila fin de la balade 6h plus tard..Et quel bonheur de me faire un jus d oranges maison avec des grenades..
Bonne journée..
demain, j attaque les entretiens dans les comunautés paysannes..le boulot commence réellement.
A bientot
P.S: j espere que vous suivez bien car mon blog me limite en photos donc j en elimine au fur et a mesure..dommage..pour les avoir demandez moi par mail..

( 15 juin, 2007 )

Fiesta à  Huando

Hola!
Après avoir passée 2 jours tranquilles, Julien me lance comme quoi il y aurait une fiesta à  Huando, mercredi soir..Est ce raisonable? Mais soyons fous.. C est la fête du patron de Huando =St antoine de Padoue.Alors, après le boulot, nous voilà partis le mercredi soir à  chercher un moyen de transport..On négocie le taxi..mais trop cher..alors on descend et à  l arrache on prend le bus qui va pour Lima et on demande au chauffeur de nous descendre avant. Pour idée, Huancavelica-Huando=1h et demi au moins…Et c est parti..Dans le trajet je me fais un copain= Cambión, un niño de 5 ans qui me colle et blague avec nous..Puis on arrive à  Huando. Julien connait tout le monde car il est venu faire un diagnostic agraire il y a 2 ans..et à peine arrivés, nous voilà lancés sur la place principale..Musique, bandas, foule qui danse bien évidemment..ici tout le monde danse, même les petits garcons.p1010722.jpg¡
Ensuite, julien revoit sa maman adoptive, Yolanda, nommée Yola, qui nous chaperonne…trop bien!..et en plus elle nous invite a dormir chez elle..la soirée se déroule à merveilles..Les péruviens sont des fêtards..
Mais demain, il y a le boulot alors à  minuit, la musique s arrête..et au dodo.
Yola nous montre notre chambre, nous prête 4 couvertures car il fait super froid la nuit..mi cama a huando
On a dormi super bien..comme quoi il ne faut pas se fier à l apparence. Le matin super vue en attendant que Yola nous prépare le ptit dej= Truite, Riz et papas et café mais moi j ai demamdé plus léger..café et oeufs avec pains..la vue au levé
Bon c est l heure de partir..ca tombe bien on doit attendre le bus devant chez elle..c est la pause photoYola notre hotesse
Julien et dolly Dolly ( la petite fille de Yola mais qui a 22ans) vient attendre avec nous au soleil car le bus se fait attendre.D ailleurs il ne viendra jamais..Heureusement, un homme municipal passe par là  avec son gros 4X4 et nous prend, gratis, jusque devant le bureau de AVSF, à Huancavelica. Voilà ce qu on voit en cheminchemin du retour
Ici on mange à 13h30 donc super, on est là à temps..Cet après midi, boulot et la semaine prochaine, je commence mes enquêtes avec un emploi du temps de fou..Mais ca me connait…
¡Hasta luego!

( 12 juin, 2007 )

Mon travail

Hola todos,
bon si je suis au Pérou ce n est quand même pas pour des vacances mais pour una practica = un stage. Comme demois et demi c st court, il faut cibler au maximum les priorités.
Alors tout d abord, petite explication sur les différences des ONG d urgences (la croix rouge, medecin sans frontière) et les ONG de développement ( AVSF,WWF…) Comme son nom l indique l une consiste à réparer tout de suite, comme ca été le cas lors du tsunami, et l autre à contribuer à des problèmes plus en profondeur, sur la durée. Les deux sont indispensables, mais AVSF (www.avsf.org), avec qui je fais mon stage, vise à un développement local, rural et durable le plus possible.
C est ainsi que mon stage se déroule à Huancavelica, département le plus pauvre du Pérou.
AVSF travaille avec des ONG locales comme INDESCO, CEDINCO, ATIYPAQ pour appuyer, aider au mieux le développement des communautés paysanes de cette région.
Mon travail consiste à interviewer les differents acteurs de la filière du lait et de la filière des céréales pour pouvoir compiler toutes les choses positives et négatives des actions réalisées jusqu à présent. Ensuite, je devrais faire une fiche par acteur, qui servira aux ONGs pour continuer leur travail d appui. Dans un deuxième temps, un travail de sensibilisation auprès du public francais m a été attribué afin d expliquer l importance de ces projets, mais aussi de sensibiliser, d informer sur ce qui se passe ici au Pérou, chose mal médiatisée. Voilà je vous expliquerai plus au cours de mon avancement…Donc là, je bosse…

( 11 juin, 2007 )

Pachamanca

hola todo el mundo
samedi Barbara, ma maitre de stage nous a fait invité, moi et julien ( l autre stagiaire francais) à un repas typique des peruviens: una pachamanca. C est une gueleton convial. Pour l occasion ils tuent 2 moutons, dont la viande est macérée dans une sauce rouge, pimentée, ensuite il y a plusieurs sortes de papas (patates), des humipas ( un mélange de maïs pilée avec des raisins secs, du lait, et aromatisé avec des clous de giroffles par exemple) ca, tout le monde en raffole: Le tout est servi avec une sauce: le yucatay yucatay
voilà le planning, sauf que c est à Yauli, dans les montagnes. Alors pour y aller, on prend un collectivos p1010686.jpg
voilá, on peut y rentrer jusqu à 25 personnes. puis on s arrête en chemin pour prendre les sentiers dans la sierrapaysage
Arrivé chez le paysan, on visite sa ferme le temps que tout soit prêt: l elevage de cuyes (cochon d inde) et oui ca se mangeCuyes, les parcelles de paturage et de cultureleur parcelle de paturage, et le paysan nous explique que grace à l appui des ONG, il a pu beneficier d une etablela cuisson de la pachamanca: C est important car les pertes de distribution de nourriture, en période de secheresse pour être au paturage, sont eliminées avec un système comme ca. En plus, elles peuvent se mettre à l ombre quand il fait trop chaud. Ainsi ca leur garantie un rendement de lait constant. Il faut savoir que leur rendement est faible (3 a litres par vaches) et que c est un projet indispensable pour leur garanti de revenu. De plus, l ONG met en place avec l aide du paysan, un systàme d irrigation construction d un systeme d irrigation
Une fois la visite commentée, on passe à table, sur des cailloux et à la bonne franquête.
cuisson de la pachamanca
Une fois finie, on se remercie mutuellement de ce bon moment en faisant des discours chacun son tour. Et voilà, la fiesta est terminée.
Dimanche, julien et moi sommes invités à un repas familial dans un resto. tout le monde est là, grands et petits. Il s agit de gens que nous avons rencontré vendredi soir dans un bar musical. Et oui même ici, on peut voir de vrai musiciens peruviens avec leur traditionnelle flute de pan.
repas famillal du dimanche dans un resto A la fin du repas, on boit un peu: Ils nous expliquent le « punch » peruvien (melange d inca cola et de biere brune)le
voila, une autre vision de repas familial, avec des gens plus aisés (tout est relatif bien sur!).
La suite à plus tard…
besitos

( 7 juin, 2007 )

Yauli

Coucou,
mercredi et jeudi il y avait la visite du premier ambassadeur de france et la responsable des fonds de contre valeur, pour l alliance Perou et France, pour le developpement de la securité alimentaire en appui avec les ONG AVSF et ALTIYPAQ ( ONG locale) pour le developpement de la chaine laitiere et céréaliere. Cérémonie traditionnelle, avec musique, danses traditionelles, dégustation des produits locaux..et suis pas encore malade…d ailleurs ici, la nourriture est super bonne…Au niveau du temps, il fait super beau ( vive les couleurs) et froid la nuit.. sinon les gens sont adorables. Il m est quand même difficile d être réelement moi car la barriere de la langue est la..mais bon je comprends presque todos..sinon les paysages sont superbes…voici des photos..desolée d en mettre si peu mais l ordi est super lent.
Un petite note pour ma soeur, oui j ai vu des chevaux qui sont debourrés a l ancienne, avec un baton, en les faisant tourner en cercle.
J ai assisté aussi a des chants traditionnels, chantés en quecha, qui est la langue la plus communement parlée par los campesinos. Los niños sont tres craintifs vis a vis des autorités et passent beaucoup de temps a l école a apprendre a defiler au pas..
Sinon, aujourd hui j ai recu un cadeau ( une écharpe, et oui un bonnet et des gants) de la part du maire de Yauli au même titre que les autres officiels. ca fait plaisir et de beaux souvenirs. C est tres traditionaliste dans ces provinces…Super
voila un peu les news..
gros bisous
p1010664.jpg
p1010673.jpg
le couple quecha de musique traditionelle

( 6 juin, 2007 )

Lima/HUANCAVELICA

Hola,
Apres quelques affaires administratives (inscription a l ambassade) j ai commencé mon taf avec une reunion sur le packaging des produits pour le petit dej, dans le but de les commercialiser a Lima et puis dans un objectif de commerce en France. Ensuite j ai pris le bus a 18h30 pour arrivée au petit matin a 5h a Huancavelica. Evidement dans le bus j ai sympatisé avec un péruvien qui m a accompagné jusqu au domicile de ma maitre de stage. trop cool et trop adorable! la j ai dormi jusqu a 15h..trop dur ! et puis je me suis un peu baladée dans les rues de cette ville, la plus pauvre du pérou mais la plus tranquille aussi..voila ca me plait mais visiblement je n ai encore rien vue…demain je pars pour un bled paumé a 6 h et la, mon stage commence vraiment..a plus+
bisous**
lima en vitesseHancavelica place des armeshuancavelica 2

12
Page Suivante »
|